Mariage pour tous : comment assumer son identite et se sentir libre d’aimer ?

LE PLUS. L’homophobie, Nana Marpesia l’a croisee ils font peu, au moment oi? elle a eu celle qui est maintenant sa compagne. Alors que le debat via le mariage pour tous fera rage, elle a decide de raconter son histoire, celle d’une femme qui jusqu’alors aimait nos hommes et qui possi?de decouvert le regard de son entourage remplacer via i§a.

Edite avec henrirouillier Auteur parraine via audebaron

J’suis une femme. Au-dela de les experiences homosexuelles d’adolescente en decouverte du corps ainsi que mon identite, je n’ai frequente que des hommes. De ce fera, j’habite heterosexuelle. Des histoires longues, courtes, coups d’un apri?m ou coups luxy abonnement durs, de belles histoires. Toujours avec des hommes.

Il y a 1 mois, je l’ai rencontree. Je l’ai trouvee belle, gui?re comme une fille qu’on trouve jolie, jamais comme une rivale dont j’aurais debattu le physique avec faire mes copines. Elle est objet de desir. Entre nous, une alchimie tres forte. Deux aimants, attires physiquement et psychiquement. Une evidence.

D’ailleurs seront venus des baisers, des gestes tendres en public et avec eux, les regards. Alors j’ai realise que jamais je n’avais vu de couples homosexuels s’enlacer, s’embrasser. Pourquoi ne s’affichent-ils jamais ? Parce qu’ils ont peur d’etre regardes de travers, juges, marginalises ? Pour arriver a se contenir lorsqu’on a une furieuse envie de s’embrasser, il faut etre sacrement en gali?re a l’aise. C’est desfois si impulsif et pressant.

En outre ont commence nos debats autour du mariage homosexuel, nos propos homophobes, les discussions enflammees autour de ces unions se seront invitees a les diners en famille. Des textes ont quotidiennement pollue la boite mail, des prospectus et des pancartes se sont retrouves concernant la table d’la salle a manger, laisses avec les parents au retour d’la manifestation du 17 novembre. C’etait la l’illustration de un engagement.

Je ne m’etais pas demandee quelle est un opinion sur ce thi?me. Comment ils reagiraient si un de leurs enfants etait homosexuel. Je sais dorenavant que si mon pere aurait ete emu de me mener a notre futur mari le long de l’allee, il en pourrait etre demain gene et enerve si ce mari etait une soeur. Je sais que si ma mere avait hier hate d’observer grandir ses petits bambins, elle aurait demain du mal a reconnaitre les miens, leur filiation, leur seconde mere. Ses parents a elle ? Fiers de devenir homophobes !

Alors, est-ce que ca ne va etre toujours que nous deux ? Seules contre l’ensemble de ? J’ai besoin de ma famille. Et elle de la sienne. Ils nous ont faites, faconnees, elevees, nous connaissent et nous aiment. Ou peut-etre que non. S’ils nous connaissaient, leurs propos seraient-ils aussi severes ?

Devrais-je ne me contenter que des personnes qui m’acceptent – moi avec elle – en guise de famille ? Serais-je condamnee, si je veux m’afficher en toute liberte, a toutes les bars et boites gays et aux vacances en Israel ? Je realise maintenant ce qui a du torturer et torture bien des milliers d’homosexuels.

Cette histoire naissante et emplie de promesses me fait peur. J’ai peur d’etre avec une femme dans une societe si virulente et violente a l’egard des homosexuels. Violente a mon encontre. Meme notre corps me le fait sentir. Je ne sais toujours pas si je souhaite me marier, avoir des enfants. Il semble trop tot pour le savoir, trop tot concernant le vouloir. Je me demande neanmoins si je le pourrai un jour.

Vais-je me sentir libre d’aimer, de devenir aimee, de m’engager ? Les craintes vont-elles bien gacher ? Mon esprit de contradiction, de revendication, n’aveuglera-t-il pas mon c?ur jusqu’a proteger mon couple au-dela de les sentiments ?

Je ne sais gui?re qui je suis. Je ne sais pas si j’aimerai la femme, ou ces dames. Je ne sais jamais si une histoire marchera ou gui?re. Toutes ces questions ne devraient jamais me travailler a ce stade de notre histoire. Et pourtant celle-ci m’obsedent. Mon seul desir ? Vivre la relation. Vivre ma vie.

Heureusement que les traditions evoluent, sinon on brulerait bien les homosexuels et les roux sur le poste publique, on pourrait se payer des esclaves mais aussi tuer sa femme en cas d’adultere. Evidemment, chaque avancee respecte l’integrite de tous, il ne s’agit pas de comparer ce qui n’est gui?re comparable.

Et concernant le mariage, il ne va falloir pas oublier que c’est une tradition qui possi?de deja beaucoup evolue. On voit i  nouveau peu, le divorce n’etait gui?re ancre en moeurs. A votre propos, je vous conseille de regarder une telle petite interview d’une personne agee concernant la tradition du mariage.

Le rite et l’institution du mariage paraissent lies au besoin existentiel des etres humains de connaitre, de reconnaitre et d’etre reconnu dans leur filiation biologique, genealogique. Indeniablement, le plus naturellement qui soi, depuis le fond des ages, une femme a pu enfanter et etre reconnu tel mere par ses enfants. Par le mariage la femme s’engage a prendre mari, l’homme choisi Afin de etre pere de l’ensemble de ses enfants. D’ou le voeu de fidelite dans l’acte de mariage. Notre mariage donne a toutes les enfants la connaissance, la reconnaissance de leur pere, ainsi, que leur filiation soit reconnu avec tous. On va pouvoir relativiser l’importance de besoin, mais les recentes manifestations d’enfants nes sous X qui reclamaient la connaissance de l’identite de leurs parents biologiques en revelent l’importance.

Je crois que nous avons la l’explication des reactions de frustration, ( et non d’homophobie) des parents, en famille, et meme des enfants a venir en presence du mariage gay et de leur desir d’avoir des enfants.

vous n’etes pas homosexuelle (lesbienne) pure, mais bisexuelle, puisque vous avez eu des aventures avec des hommes, ainsi, que vous en avez (je suppose) retire du joie.

Ce n’est nullement du a tout le monde. On ne choisit pas. C’est pourtant (de mon avis) la forme de sexualite la plus epanouissante et J’ai plus complete..

“Ce n’est gui?re du a n’importe qui. On ne choisit jamais. C’est pourtant (du avis) la forme de sexualite la plus epanouissante et J’ai plus complete..” Question : Qu’est et cela plus il mange, plus il a faim ? proverbe : Le feu tout d’un foyer illumine le bonheur de la famille.

mon experience et angle d’approche : Je suis un homme, j’ai choisi une femme, elle m’a choisi, nous nous sommes maries, elle est la mere de mes enfants et a donne de devenir le pere de les bambins. Ce fut, c’est cela va i?tre pour nous la forme de sexualite la plus epanouissante et J’ai plus complete.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *